Directrice exécutive ou Directeur exécutif La stratégie canadienne de recherche sur le cerveau (SCRC)/Canadian Brain Research Strategy (CBRS)

La Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau (SCRC) est une initiative lancée par des leaders en neuroscience canadiens, en partenariat avec des représentants des Organismes caritatifs neurologiques du Canada, pour élaborer une stratégie visant à positionner l’avancement des connaissances sur le cerveau parmi les priorités nationales en recherche. En exploitant les investissements existants dans la science du cerveau et en adoptant une approche méga science de la découverte, la SCRC peut transformer l’avenir de la société canadienne.

Sa force provient de la profonde expertise scientifique du Canada dans les domaines de la recherche sur le cerveau, de l’intelligence artificielle et de la neuroéthique, associée à l’excellence clinique. Sa vision consiste en une recherche novatrice et collaborative sur le cerveau qui orientera les politiques et qui vise le progrès de la société, de la santé et de l’économie au Canada et ailleurs au monde. La SCRC, axée sur la recherche ouverte, collaborative et transdisciplinaire sur le cerveau, fournit la feuille de route pour nous y mener.

Les Instituts de recherche en santé du Canada appuient la création du Réseau sur la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau dont la mission sera de coordonner la participation canadienne à l’International Brain Initiative, qui regroupe les plus importants projets de recherche au monde portant sur le cerveau.

Les troubles neurologiques et mentaux sont la principale cause d’invalidité et la deuxième cause de décès dans le monde. Les efforts coordonnés des chercheurs sur le cerveau de partout au Canada par le biais du Réseau sur la stratégie canadienne de recherche sur le cerveau offrira une occasion sans précédent de réduire ce fardeau et d’améliorer la qualité de vie des Canadiens.

  • Pour plus d’informations sur La stratégie canadienne de recherche sur le cerveau (SCRC), veuillez visiter : canadianbrain.ca.

La direction de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau sera assurée par Yves De Koninck, professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval et directeur du Centre de recherche CERVO du CIUSSS de la Capitale-Nationale, et par Judy Illes, professeure à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice de Neuroethics Canada. Les leaders de 31 équipes provenant des principaux instituts et centres de recherche en neurosciences du Canada complètent le noyau qui élaborera cette stratégie. La coalition Organismes caritatifs neurologiques du Canada (OCNC) y contribuera également en faisant entendre la voix des Canadiens affectés par les maladies du cerveau.

Rôle et mission du directeur exécutif

Le Directeur exécutif a pour mandat de gérer l’exploitation quotidienne des opérations et des initiatives de la CRSC, de même que d’assurer la gestion financière, budgétaire et des ressources humaines. Il lui incombe d’assurer une fonction charnière entre les institutions participantes et les parties prenantes, de gérer les données des sondages réalisés auprès des membres, de coordonner les groupes de travail, de travailler en collaboration avec les membres de l’AC et le spécialiste en communication dans la préparation de documents, et de fournir son appui dans le développement de mécanismes nationaux en accord avec les objectifs définis par l’ensemble des membres de la CRSC.

Nature de la contribution

Sous l’autorité hiérarchique du Président et de la Coprésidente, le Directeur exécutif a pour principal mandat de:

  • développer une vision rassembleuse de la SCRC qui tienne compte de la réalité des partenaires potentiels ou actuels, et des besoins des Organismes caritatifs neurologiques du Canada (OCNC);
  • déployer, autour de cette vision, tout le potentiel du réseau de la SCRC dans le but, notamment, de relever le défi lancé par les IRSC qui souhaitent contribuer à positionner l’avancement des connaissances sur le cerveau parmi les priorités nationales en recherche.

Le rôle du Directeur exécutif est d’élaborer des stratégies porteuses visant à faire en sorte que la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau devienne un levier incontournable de développement de la recherche sur le cerveau au Canada et à l’international.

Enfin, en collaboration avec l’ensemble des leaders et le Comité directeur qu’il s’adjoindra, le Directeur exécutif assurera la planification stratégique, la gouvernance, la représentation auprès de diverses instances, ainsi que l’ensemble des activités financières, opérationnelles, communicationnelles et de développement organisationnel de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau.

Principaux défis

  • S’assurer de la structuration de la nouvelle initiative SCRC et de sa gestion opérationnelle ainsi que du recrutement de l’équipe opérationnelle;
  • Prendre le leadership du développement, de l’approbation et de l’implantation du plan stratégique de la SCRC, à partir de la vision initiée par le Comité directeur;
  • Poursuivre la mobilisation des acteurs clés de l’écosystème de la neurologie, de concert avec les
  • membres du Comité de gestion;
  • Rechercher activement et consolider le recrutement de nouveaux partenaires pour l’initiative
  • (à court, moyen et long terme);
  • De concert avec les leaders, s’assurer de la conformité de la programmation de la recherche avec les objectifs de l’initiative;
  • Assurer la pérennité financière de la SCRC en créant un effet de levier à partir du financement initial mis sur la table;
  • Rendre compte de l’état d’avancement du projet et présenter les divers rapports requis par le Comité directeur;
  • Contribuer à la définition des indicateurs de performance;
  • Assurer la gestion des ressources humaines de la SCRC;
  • Préparer le budget annuel pour approbation par le Comité Directeur et en assurer le suivi régulier avec rapport trimestriel;
  • Planifier et coordonner les communications et les correspondances officielles du Comité Directeur et de la SCRC;
  • Développer le plan de communication et de visibilité de la SCRC pour assurer sa pérennité et son leadership provincial, national et international;
  • Agir à titre de représentant et porte-parole officiel de la SCRC.

Profil de compétences

Expérience

Pour ce poste, nous recherchons des candidats ayant démontré au cours de leur carrière l’expérience et les qualités suivantes :

  • Diplôme de deuxième cycle universitaire (diplôme de 3e cycle un atout);
  • Minimum de 10 ans d’expérience dans un poste comportant des responsabilités similaires;
  • Grande expérience dans la gestion d’équipe et de projets;
  • Bonne connaissance du milieu de la recherche et de l’innovation en santé québécois et canadien;
  • Capacités prouvées en développement des affaires;
  • Crédibilité reconnue et capacité d’influence et de mobilisation auprès des décideurs et acteurs du milieu de la recherche et de l’innovation en neurologie (atout);
  • Compétences en gestion budgétaire et interprétation des états financiers;
  • Très bonnes capacités linguistiques en français et en anglais, à l’oral et à l’écrit.

Aptitudes et qualités recherchées

  • Démonstration supérieure de vision stratégique et d’implantation opérationnelle;
  • Aptitudes entrepreneuriales démontrées (capacité de faire croître l’organisation);
  • Sens politique, diplomatie et sens des affaires;
  • Créativité, audace, sens de l’innovation;
  • Leadership mobilisateur;
  • Capacité de gestion de personnel à distance;
  • Capacité d’agir avec supervision minimale;
  • Remarquables capacités de communication, de représentation et de collaboration;
  • Grande mobilité (déplacements fréquents).

À noter que l’utilisation du genre masculin a été privilégiée afin de ne pas alourdir le texte.

Toute personne qui désire déposer sa candidature doit faire parvenir son curriculum vitae ainsi qu’une lettre de présentation (maximum 2 pages), au plus tard le 6 décembre 2020 à minuit, décrivant son intérêt à occuper un tel poste, par courriel. Un accusé de réception sera transmis suite à la réception de votre courriel.

Par courriel : krobert@electi.ca

Objet du message : Directeur exécutif – La Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau (SCRC)

Date d’entrée en fonction : La personne retenue entrera en fonction dans les meilleurs délais suivant la nomination.

Programme d’accès à l’égalité en emploi :

La Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau souscrit au principe de l’égalité d’accès à l’emploi.

Les femmes, les autochtones, les personnes handicapées, les membres de minorités visibles et ethniques sont invités à soumettre leur candidature. Il incombe au postulant de nous aviser en temps opportun, de tout besoin spécifique pour lequel des mesures d’adaptation doivent être prises, pour lui permettre une évaluation juste et équitable. Les renseignements reçus à ce sujet seront traités confidentiellement.

Karine Robert, associée

514.743.0998

krobert@electi.ca

www.electi.ca

Trois postes de professeur adjoint – Neurosciences et santé mentale – Institut universitaire en santé mentale de Québec

Le centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (CRIUSMQ), affilié à l’Université Laval, lance un appel de candidatures pour combler trois postes de professeur adjoint. Ces postes conduisent à la permanence et peuvent être attribués dès juillet 2016. Ces recrutements s’inscrivent dans la remarquable croissance de notre centre de recherche qui s’articule sur plusieurs initiatives majeures soutenues financièrement par les gouvernements du Québec et du Canada (pour un total de plus de 70 M$). Ce soutien comprend notamment la Chaire de recherche du Canada en neurophotonique, plusieurs subventions de la Fondation canadienne pour l’innovation, et le Programme de soutien à la recherche du Ministère québécois de l’Economie, de l’Innovation et des Exportations. Plusieurs développements importants en imagerie optique et par résonance magnétique fonctionnelle ont ainsi pu être réalisés.

Plus de 60 chercheurs œuvrent au CRIUSMQ, dont sept détenteurs d’une Chaire de recherche du Canada. L’ensemble de ces équipes représente un personnel scientifique et technique de plus de 500 employés hautement qualifiés. Tous partagent la mission d’accroître nos connaissances sur le fonctionnement du cerveau, d’identifier les causes des maladies neurologiques et de santé mentale affectant les enfants, les adultes et les personnes âgées, et de développer des traitements appropriés. Nos approches méthodologiques sont résolument multidisciplinaires et reposent sur des expertises fortes en neurosciences moléculaires et cellulaires, en neurosciences intégratives, en neurosciences cliniques et cognitives, en psychiatrie, en neurophotonique et en optique-photonique. L’accent est mis sur la collaboration transdisciplinaire.

Les personnes intéressées à soumettre leur candidature doivent détenir un PhD ou un MD/PhD, avoir effectué une formation postdoctorale, et posséder une excellente productivité en recherche. Les candidats retenus auront démontré un excellent potentiel à développer un programme de recherche de calibre international dans le domaine des neurosciences et de la santé mentale, et à obtenir des subventions dans un système de financement compétitif. On s’attend à ce qu’ils dirigent des étudiants gradués. Un attrait pour l’enseignement constituera également un atout.

L’Université Laval, située à Québec, est l’une des principales universités canadiennes et la plus vieille institution d’enseignement francophone en Amérique du Nord. Les candidats non francophones devront développer des habiletés suffisantes pour enseigner en français.

Le dossier de candidature, assemblé en un seul document pdf inclura : i) une lettre de présentation soulignant les intérêts du candidat pour le poste, ii) un curriculum vitae scientifique, iii) un programme scientifique de trois pages comprenant des objectifs à court et long termes.

Les candidatures seront adressées à faculty.position.IUSMQ@neuro.ulaval.ca. En outre, trois lettres de recommandation seront adressées par les répondants directement à cette même adresse électronique.

L’examen des candidatures débutera le 15 février 2016, et le concours demeurera ouvert jusqu’à ce que tous les postes soient comblés. Les candidats sélectionnés seront contactés pour une pré-entrevue.

Bourse Herbert H. Jasper en neurosciences

Édition 2016-2017
Bourse postdoctorale en neurosciences
La prestigieuse bourse postdoctorale Herbert H. Jasper en neurosciences permet d’entreprendre un stage postdoctoral avec l’un des membres du Groupe de Recherche sur le Système Nerveux Central (GRSNC) de l’Université de Montréal. Le montant de la bourse est de 45 000 $ CAN pour un an, ainsi qu’une indemnité pour les frais de déplacement. Le récipiendaire de cette bourse pourra bénéficier des conditions exceptionnelles de recherche au GRSNC dans la poursuite de projets en neurophysiologie, neuroanatomie, neurochimie, neuropharmacologie, biologie moléculaire ou sciences cognitives. Le candidat devra préférentiellement avoir obtenu son doctorat depuis moins de 4 ans au moment de la date de début du stage. Les candidats en fin de doctorat sont également éligibles, en autant que la date prévue d’obtention du diplôme et de début du stage postdoctoral soient avant octobre 2016. Un répertoire des membres du GRSNC, contenant les noms et intérêts de recherche des membres, est disponible à l’adresse suivante: http://www.grsnc.umontreal.ca/membres/membres.html.
Date limite: 28 janvier 2016
Pour plus d’information:
Comité des bourses postdoctorales
Groupe de Recherche sur le Système Nerveux Central
Département de neurosciences
Faculté de médecine
Université de Montréal
Pavillon Paul-G.-Desmarais, bureau 4115
C.P. 6128, Succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7 Canada
Tél.: (514) 343-61366
Fax: (514) 343-6113
Courriel: boursesgrsnc@neurosc.umontreal.ca
Site web: http://www.grsnc.umontreal.ca/bourse_jasper.html