La détection précoce est une clé du diagnostic du glaucome

Dr. Sanjay Sharma

Dr Sanjay Sharma

De nouvelles recherches montrent l’importance de tests de dépistage réguliers pour le glaucome, une maladie qui cause la détérioration du nerf optique avec le temps et est une cause majeure de cécité irréversible dans le monde entier. L’apparition d’un glaucome est associée à un retard dans le diagnostic de la maladie.

Une équipe de recherche basée à l’Hôpital Hôtel Dieu et dirigée par Sanjay Sharma, professeur d’ophtalmologie et d’épidémiologie à l’Université Queen’s a examiné 50 articles évalués par les pairs et y a trouvé une confirmation de la validité des directives de l’American Academy of Ophthalmology concernant la fréquence des tests de dépistage.

«Le vrai problème avec le glaucome est qu’il commence par affecter l’extrême périphérie de la vision. Donc, la plupart des patients ne savent pas qu’ils l’ont jusqu’à ce qu’il progresse et commence à détruire leur vision centrale », explique le Dr Sharma. “Près de la moitié des cas de glaucome demeurent inaperçus et la moitié des individus chez lesquels on pose un diagnostic de glaucome sont à un stade de maladie très avancée dès leur présentation.”

La fréquence du dépistage dépend des facteurs de risque, y compris des facteurs démographiques tels que les antécédents familiaux, l’ethnicité et l’âge avancé. Cette étude souligne l’importance des tests réguliers pour les personnes de plus de 40 ans. Identifier les personnes à risque de glaucome pourrait potentiellement conduire à une détection plus précoce et prévenir la perte de vision irréversible associée.

“Les meilleures données disponibles montrent que l’examen par un ophtalmologiste est le moyen le plus précis pour détecter le glaucome», affirme le Dr Sharma. “C’est pourquoi il est si important que les médecins de famille y réfèrent leurs patients âgés de plus de 40 pour le dépistage.”

La recherche a été publiée dans le Journal of the American Medical Association. Une vidéo de l’étude est disponible ici.

Source du texte et de l’image: Université Queen’s

Traduction: CAN-ACN

Article de recherche original: Hollands H, Johnson D, Hollands S, Simel DL, Jinapriya D, Sharma S. Do findings on routine examination identify patients at risk for primary open-angle glaucoma? The rational clinical examination systematic review. JAMA. 2013 May 15;309(19):2035-42. doi: 10.1001/jama.2013.5099.