Tuan Trang recevra un prix du Jeune chercheur de l’ACN 2017

Tuan Trang

Tuan Trang

L’Association canadienne des neurosciences (CAN-ACN) est fière d’annoncer que Tuan Trang, du Hotchkiss Brain Institute à l’Université de Calgary, recevra un prix du Jeune chercheur de l’ACN 2017 lors du 11e congrès annuel de l’Association canadienne des neurosciences à Montréal, le 30 mai 2017.

Tuan Trang:  La recherche pour améliorer la vie de ceux qui souffrent de douleur chronique

«Dans l’ensemble, le Dr Tuan Trang est un jeune scientifique remarquable, une véritable étoile montante. Ses découvertes ont mené à un changement de paradigme dans le domaine des opioïdes, et compte tenu de son dynamisme, de sa créativité, de son intelligence et de ses idées, je suis convaincu qu’il transformera ce champ d’étude encore davantage à mesure que sa carrière progresse.»

Michael W. Salter MD PhD FRSC, chef de recherche à l’hôpital pour enfants malades et professeur à l’Université de Toronto

Comme le dit le Dr Tuan Trang, sa recherche vise à répondre aux questions suivantes:

Comment notre corps nous dit-il quelque chose cause de la douleur? Pourquoi certaines personnes développent-elles une douleur chronique alors que d’autres, ayant des troubles ou des blessures apparemment similaires, n’en développent pas? Et pourquoi la douleur est-elle si difficile à traiter? Pour commencer à démêler le grand paradoxe de la douleur, notre recherche se concentre sur la découverte des molécules et processus fondamentaux impliqués dans la douleur chronique et sur l’amélioration de l’utilité des médicaments opioïdes dans le traitement de la douleur.

Son travail a permis de mieux comprendre les mécanismes fondamentaux sous-jacents la douleur chronique, le mécanisme d’action des opioïdes et le rôle que jouent les cellules immunitaires du système nerveux central appelées microglies dans la douleur chronique et la réponse aux opioïdes. La douleur chronique affecte un adulte sur cinq au Canada – dans la population âgée, ce nombre atteint une personne sur trois. La recherche de nouveaux traitements et approches préventives de l’épidémie de douleur chronique est extrêmement importante et nécessaire.

Les travaux du Dr Trang ont mené la recherche sur les opioïdes dans de nouvelles directions passionnantes. Les opioïdes tels que la morphine sont parmi les médicaments les plus efficaces pour traiter la douleur, mais ils sont associés à des symptômes de sevrage invalidants chez les utilisateurs chroniques. Dans une étude récente et élégante, le Dr Trang et son équipe ont identifié un mécanisme précédemment inattendu, soit l’activation d’une protéine-canal appelée pannexin-1 (panx-1) localisé sur la microglie, comme nouveau déterminant spinal du sevrage des opioïdes.  Cette première démonstration de l’implication du panx-1 dans l’action ou le sevrage des opioïdes ouvre de nouvelles voies de traitement du sevrage aux opioïdes. De plus, l’équipe de Trang a pu démontrer une amélioration tangible des symptômes de sevrage des opioïdes chez les souris et les rats avec des médicaments existants: le médicament anti-goutte probenecide, et la méfloquine, un médicament antipaludique, tous deux inhibiteurs de panx-1. L’équipe a également démontré que les inhibiteurs de panx-1 ne bloquaient pas  les propriétés de soulagement de la douleur des opioïdes, ce qui rend ces inhibiteurs spécifiques aux symptômes de sevrage invalidants.

Le Dr Trang mène présentement une collaboration avec la clinique de la douleur de Calgary et l’hôpital général de Toronto pour un essai clinique pilote pour tester l’impact de la probenecide sur les symptômes des patients en retrait de traitement opioïde chronique.

Dans d’autres études, le Dr Trang a montré que la variabilité dans la sensibilité à la douleur chez les souris et les humains pouvait être liée à des variations génétiques spécifiques dans un récepteur appelé P2X7. Cette connaissance a ensuite été utilisée pour concevoir des molécules ciblant P2X7 chez les humains comme un nouveau moyen de traitement personnalisé de la douleur chronique.

Les opioïdes ont de nombreux effets secondaires qui peuvent limiter leur utilité. L’un d’eux est qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la sensibilité à la douleur chez certains patients, un phénomène appelé hyperalgésie, et un autre est le développement de tolérance, auquel cas les effets de soulagement de la douleur sont réduits. Dr Trang est co-premier auteur d’une étude qui a montré que l’hyperalgésie, mais pas la tolérance, dépend de la signalisation de microglie vers les neurones, montrant ainsi que les deux effets secondaires se produisent par des mécanismes distincts, qui peuvent donc être ciblés et traités de manière indépendante.

Le bilan de publication scientifique du Dr Trang est impressionnant et comprend des publications originales dans Nature Medicine, Nature Neuroscience, Journal of Neuroscience, Pain et le British Journal of Pharmacology. La qualité de ces publications reflète l’importance des contributions du Dr Trang à son domaine de recherche.

Comme preuve supplémentaire de son haut niveau de recherche, le Dr Trang a reçu un Prix de jeune chercheur des IRSC et un prix de la Fondation Rita Allen en douleur, parmi d’autres récompenses. Le fait que beaucoup de découvertes du Dr. Trang ont conduit à l’octroi de brevets montre le fort potentiel de ses recherches à trouver des applications en clinique pour traiter la douleur chez les animaux et les humains.

Dans l’ensemble, les travaux du Dr Trang ont des ramifications importantes pour l’analgésie opioïde, la modification de la signalisation nerveuse induite par les opioïdes et la signalisation de la douleur dans la moelle épinière. Ses études ont un potentiel d’impact et des avantages significatifs pour le traitement clinique des patients souffrant de douleur chronique.

Dans une courte période en tant que chercheur indépendant, le Dr Tuan Trang s’est positionné comme un leader émergent dans le domaine de la douleur et l’Association canadienne des neurosciences est fière de lui attribuer un prix du Jeune chercheur de l’ACN 2017.

Publications scientifiques choisies du Dr Tuan Trang:

Burma, N.E., Bonin, R.P., Leduc-Pessah, H., Baimel, C., Cairncross, Z.F., Mousseau, M., Shankara, J.V., Stemokowski, P., Baimouk, D., Bains, J., Zamponi, G.W., Cahill, C.M., Borgland, S., De Koninck, Y., Trang, T. (2017). Blocking microglial pannexin-1 channels alleviates morphine withdrawal in rodents, Nature Medicine (Published Online Jan 30, 2017).
http://www.nature.com/nm/journal/v23/n3/full/nm.4281.html

Sorge, R., Trang, T. (co-first author), Dorfman, R., Smith, S., Beggs, S., Ritchie, J., Austin, J., Zaykin, D.V., Vander Meulen, H., Costigan, M., Herbert, T.A., Yarkoni-Abitbul, M., Tichauer, D., Livneh, J., Gersh, D., Zheng, M., Tan, K., Johns, S.L., Slade, G.D., Jordan, J., Woolf, C.J., Peltz, G., Maixner, W., Diatchenko, L., Seltzer, Z., Salter, M.W., Mogil, J.S. Genetically determined P2X7 receptor pore formation regulates variability in chronic pain sensitivity. Nature Medicine, 18(4):595- 9, 2012. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22447075

Ferrini, F., Trang, T. *(co-first author), Mattioli, T., Laffray, S., Del’Guidice, T., Lorenzo, L., Castonguay, A., Doyon, N., Zhang, W., Godin, A., Mohr, D., Beggs, S., Vandal, K., Beaulieu, J., Cahill, C., Salter, M.W., De Koninck, Y. Morphine hyperalgesia gated through microglia-mediated disruption of neuronal chloride homeostasis, Nature Neuroscience, 16(2):183-192, 2013.
http://www.nature.com/neuro/journal/v16/n2/abs/nn.3295.html

Trang, T., Beggs, S., Wan, X., Salter, M. P2X4-receptor mediated synthesis and release of brain-derived neurotrophic factor in microglia is dependent on calcium and p38-mitogen-activated protein kinase activation . Journal of Neuroscience, 29(11): 3518-3528, 2009.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3589565/

Apprenez-en plus sur Tuan Trang

Site web du laboratoire Trang : https://www.painandpoppies.com/
Profil de Tuan Trang au Hotchkiss Brain Institute:
http://hbi.ucalgary.ca/profiles/dr-tuan-trang