Przemyslaw (Mike) Sapieha recevra un prix du Jeune chercheur de l’ACN 2017

Przemyslaw Sapieha

Przemyslaw (Mike) Sapieha

L’Association canadienne des neurosciences (CAN-ACN) est fière d’annoncer que Przemyslaw (Mike) Sapieha, de l’Université de Montréal, recevra un prix du Jeune chercheur de l’ACN 2017 lors du 11e congrès annuel de l’Association canadienne des neurosciences à Montréal, le 30 mai 2017.

Mike Sapieha: un leader dans la lutte contre la cécité.

«Mike Sapieha a contribué de manière significative au domaine de la biologie cellulaire de la rétine en publiant une série d’études à impact élevé, en concédant sous licence des inhibiteur de la perméabilité vasculaire de la rétine à l’industrie et en créant une entreprise pour faciliter le transfert ses découvertes fondamentales dans les cliniques».

Martin Friedlander, MD, Ph.D., professeur au Scripps Research Institute et chef des services de rétine à la clinique Scripps.

Dans sa jeune carrière, Mike Sapieha a déjà fait des découvertes d’impact sur les mécanismes qui sous-tendent la perte de vision liée à l’âge et au diabète. Ses études ont permis une meilleure compréhension du fonctionnement de l’oeil et, en particulier, comment l’âge et les désordres comme le diabète affectent les vaisseaux sanguins dans la rétine, qui est la membrane dans l’œil qui détecte les signaux lumineux et les transforme en impulsions nerveuses qui sont envoyées au cerveau. Les défauts vasculaires de la rétine, liés à l’âge et au diabète, sont la principale cause de perte de vision dans les pays développés. La recherche du Dr Sapieha est particulièrement pertinente au Canada car la perte de vision augmente de façon exponentielle avec le vieillissement rapide de la population et la prévalence accrue du diabète.

La détérioration cellulaire liée à l’âge (sénescence) et les taux élevés de glucose dans le sang (comme on le voit dans le diabète incontrôlé) peuvent conduire à une dégénérescence des petits vaisseaux sanguins de la rétine, qui mène à une lésion ischémique, dans laquelle une partie de la rétine souffre d’un manque de nutriments et d’oxygène. Dans une série élégante d’études, le Dr. Sapieha a découvert plusieurs des facteurs impliqués dans la progression de cette blessure vers la perte de vision. Son travail a montré que les neurones stressés peuvent influencer la réponse immunitaire dans la rétine en générant une série de signaux de guidage classiques des neurones et conduisant à une réponse inflammatoire délétère.

L’identification des différents acteurs moléculaires et de la séquence des événements menant à la perte de vision a permis au Dr Sapieha d’identifier des stratégies d’intervention pour prévenir ou ralentir la progression de la rétinopathie diabétique. La démonstration par l’équipe de Sapieha qu’une protéine de guidage neuronale spécifique appelée Semaphorin3A peut augmenter la perméabilité des vaisseaux sanguins, ce qui contribue à l’œdème maculaire diabétique, a conduit au dépôt de cinq brevets et au lancement d’une entreprise de biotechnologie appelée SemaThera, dont Sapieha est Directeur scientifique.

Plus récemment, le Dr Sapieha a publié une étude qui a suscité beaucoup d’intérêt public montrant que les microbes de l’intestin (le microbiote) influencent la formation pathologique des vaisseaux sanguins dans la dégénérescence rétinienne liée à l’obésité. Comme les études épidémiologiques montrent que l’obésité abdominale est le deuxième facteur de risque le plus important pour la progression de la dégénérescence maculaire tardive liée à l’âge chez les hommes, cette découverte suggère que la modification du microbiote pourrait constituer un moyen minimalement intrusif et rentable pour prévenir ou retarder la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Le Dr Sapieha s’est distingué par sa productivité scientifique, avec plus de 70 publications évaluées par des pairs dans des revues très prestigieuses telles que Cell metabolism, Nature Medicine, Science Translational Medicine et the Journal of Clinical Investigation.

Ses contributions importantes sont reconnues par ses collègues à l’échelle internationale: Le Dr Sapieha porte le titre de Professeur Wolfe en recherche translationnelle et détient une Chaire de recherche du Canada en biologie cellulaire de la rétine. Il est l’un des rares jeunes chercheurs à avoir reçu l’une des prestigieuses subventions Fondation des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans les premières séries de compétition, en plus de financement de l’Association canadienne du diabète, de la Fondation pour lutter contre la cécité, de la Fondation des maladies du cœur du Canada et de la Conseil de recherche en sciences naturelles et du génie (CRSNG) du Canada. Les prix et les distinctions qu’il a reçus incluent le Alcon Research Institute Young Investigator Award (un prix international en ophtalmologie), le prix André Dupont (remis à un chercheur pour l’excellence de ses travaux dans le domaine de la recherche biomédicale et n’ayant pas plus de 10 ans d’expérience comme chercheur autonome) et le Prix du jeune chercheur de l’Institut national canadien pour les aveugles (Canadian National Institute for the Blind).

Les contributions très importantes du Dr Sapieha à la compréhension des mécanismes sous-jacents les maladies de la rétine, qui ont conduit à une nouvelle voie de traitement pour prévenir la cécité, ont fait de lui un leader dans son domaine et un jeune neuroscientifique exceptionnel. L’Association canadienne des neurosciences est fière de présenter un prix du jeune chercheur de l’ACN 2017 à Przemyslaw Sapieha.

Publications scientifiques choisies:

Oubaha M, Miloudi K, Dejda A, Guber V, Mawambo G, Germain MA, Bourdel G, Popovic N, Rezende FA, Kaufman RJ, Mallette FA, Sapieha P. Senescence-associated secretory phenotype contributes to pathological angiogenesis in retinopathy. Sci Transl Med. 2016 Oct 26;8(362):362ra144.
http://stm.sciencemag.org/content/8/362/362ra144.short

Miloudi K, Binet F, Wilson A, Cerani A, Oubaha M, Menard C, Henriques S, Mawambo G, Dejda A, Nguyen PT, Rezende FA, Bourgault S, Kennedy TE, Sapieha P. Truncated netrin-1 contributes to pathological vascular permeability in diabetic retinopathy. J Clin Invest. 2016 Aug 1;126(8):3006-22. doi: 10.1172/JCI84767. Epub 2016 Jul 11.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4966311/

Dejda A, Mawambo G, Cerani A, Miloudi K, Shao Z, Daudelin JF, Boulet S, Oubaha M, Beaudoin F, Akla N, Henriques S, Menard C, Stahl A, Delisle JS, Rezende FA, Labrecque N, Sapieha P. Neuropilin-1 mediates myeloid cell chemoattraction and influences retinal neuroimmune crosstalk. J Clin Invest. 2014 Nov;124(11):4807-22. doi: 10.1172/JCI76492. Epub 2014 Oct 1.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4347252/

Cerani A, Tetreault N, Menard C, Lapalme E, Patel C, Sitaras N, Beaudoin F, Leboeuf D, De Guire V, Binet F, Dejda A, Rezende FA, Miloudi K, Sapieha P. Neuron-derived semaphorin 3A is an early inducer of vascular permeability in diabetic retinopathy via neuropilin-1. Cell Metab. 2013 Oct 1;18(4):505-18. doi: 10.1016/j.cmet.2013.09.003.
http://www.cell.com/cell-metabolism/abstract/S1550-4131(13)00371-9

Binet F, Mawambo G, Sitaras N, Tetreault N, Lapalme E, Favret S, Cerani A, Leboeuf D, Tremblay S, Rezende F, Juan AM, Stahl A, Joyal JS, Milot E, Kaufman RJ, Guimond M, Kennedy TE, Sapieha P. Neuronal ER stress impedes myeloid-cell-induced vascular regeneration through IRE1α degradation of netrin-1. Cell Metab. 2013 Mar 5;17(3):353-71. doi: 10.1016/j.cmet.2013.02.003.
http://www.cell.com/cell-metabolism/abstract/S1550-4131(13)00051-X

Apprenez-en plus sur Przemyslaw (Mike) Sapieha

Profil au the Centre de Recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont:
http://recherche.maisonneuve-rosemont.org/en-ca/research/our-research-investigators/przemyslaw-mike-sapieha.html