Le prix Jeune Chercheur de l’ACN vise à souligner les réalisations remarquables d’un jeune chercheur en neurosciences en début de carrière.

Prix: Le ou la récipiendaire aura la chance de présenter sa recherche au congrès annuel de l’ACN. Il ou elle se verra offrir les frais de transport (classe économique) et de séjour (trois nuits) au congrès, les frais d’inscription ainsi qu’un prix de $1,000 en argent présenté au moment du congrès annuel [1].

Admissibilité: Le candidat(e) doit être titulaire d’un PhD ou MD (ou l’équivalent), avoir un poste académique ou un poste de chercheur autonome, avoir obtenu son premier poste dans une université canadienne ou un établissement de recherche affilié depuis moins de 7 ans au moment de la demande [2].

Pour soumettre une candidature: L’appel de candidature ouvrira le 26 novembre 2013.

Documents à soumettre:

  • Une lettre de nomination, écrite et signée par un membre en règle de l’Association canadienne des neurosciences
  • Jusqu’à deux lettre de recommandation
  • Un CV à jour
  • Une liste des cinq papiers les plus importants publiés par le candidat.

Les candidats doivent être prêts à assister au congrès annuel pour recevoir leur prix et donner une conférence.

Tous les documents doivent être soumis au président du comité des nominations, le Dr Yves De Koninck, à l’adresse suivante: awards@can-acn.org. La décision sera prise par le comité des nominations de l’ACN.
La date limite de candidature est le 3 février 2014.

[1] Le récipiendaire se chargera des arrangements pour le transport. l’ACN réservera la chambre d’hôtel du récipiendaire. Les reçus des frais de transport devront être envoyés au secrétariat de l’ACN moins de 14 jours après le congrès pour que le récipiendaire puisse recevoir son remboursement.

[2] Le temps passé dans le cadre d’un poste de recherche dans un milieu non-universitaire (ex.: industrie, gouvernement) fait partie du compte de la limite de 7 ans si le(la) candidat(e) y était bien engagé(e) en recherche, tel que démontré par son dossier de publications, et que le(la) candidat(e) n’était pas considéré(e) comme étant en formation (en tant qu’étudiant ou stagiaire postdoctoral, par exemple). Le temps passé en congé parental sera soustrait du compte de la limite de 7 années.