Mike Sapieha et Tuan Trang se méritent des prix du Jeune chercheur de l’ACN 2017

L’Association canadienne des neurosciences est fière d’annoncer qu’elle attribuera deux prix du Jeune chercheur de l’ACN en 2017. Les lauréats sont Przemyslaw (Mike) Sapieha, de l’Université de Montréal, et Tuan Trang, de l’Université de Calgary. Le comité des nominations CAN a été également impressionné par les deux candidats, qui ont fait d’importantes contributions à notre compréhension du cerveau et du système nerveux en début de leur carrière. Les deux gagnants ont développé un solide programme de recherche fondamentale qui a mené à des découvertes qui auront un impact sur la qualité de vie des Canadiens.

Przemyslaw Sapieha

Przemyslaw (Mike) Sapieha

Mike Sapieha: un leader dans la lutte contre la cécité.

Dans sa jeune carrière, Mike Sapieha a déjà fait des découvertes d’impact sur les mécanismes qui sous-tendent la perte de vision liée à l’âge et au diabète. Ses études ont permis une meilleure compréhension du fonctionnement de l’oeil et, en particulier, comment l’âge et les désordres comme le diabète affectent les vaisseaux sanguins dans la rétine, qui est la membrane dans l’œil qui détecte les signaux lumineux et les transforme en impulsions nerveuses qui sont envoyées au cerveau. Les défauts vasculaires de la rétine, liés à l’âge et au diabète, sont la principale cause de perte de vision dans les pays développés. La recherche du Dr Sapieha est particulièrement pertinente au Canada car la perte de vision augmente de façon exponentielle avec le vieillissement rapide de la population et la prévalence accrue du diabète.

Apprenez-en plus sur la recherche de Mike Sapieha dans son profil du Jeune chercheur de l’ACN 2017:

http://can-acn.org/fr/przemyslaw-mike-sapieha-recevra-un-prix-du-jeune-chercheur-de-lacn-2017

Tuan Trang: Recherche pour améliorer la vie de ceux qui souffrent de douleur chronique

Tuan Trang

Tuan Trang

La recherche du Dr Tuan Trang a permis de mieux comprendre les mécanismes fondamentaux sous-jacents la douleur chronique, le mécanisme d’action des opioïdes et le rôle que jouent les cellules immunitaires du système nerveux central appelées microglies dans la douleur chronique et la réponse aux opioïdes. La douleur chronique affecte un adulte sur cinq au Canada – dans la population âgée, ce nombre atteint une personne sur trois. La recherche de nouveaux traitements et approches préventives de l’épidémie de douleur chronique est extrêmement importante et nécessaire. Les travaux du Dr Trang ont des ramifications importantes pour l’analgésie opioïde, la modification de la signalisation nerveuse induite par les opioïdes et la signalisation de la douleur dans la moelle épinière. Ses études ont un potentiel d’impact et des avantages significatifs pour le traitement clinique des patients souffrant de douleur chronique.

Apprenez-en plus sur la recherche de Tuan Trang dans son profil du Jeune chercheur de l’ACN 2017:

http://can-acn.org/fr/tuan-trang-recevra-un-prix-du-jeune-chercheur-de-lacn-2017