Michael Douglas Gordon gagne le prix du Jeune chercheur de l’ACN 2015

Michael Gordon

Michael Gordon

L’Association canadienne des neurosciences (ACN) est fière d’annoncer que Michael Gordon, de l’Université de la Colombie-Britannique, recevra le Prix du Jeune chercheur de l’ACN 2015.  Ce prix lui sera remis lors de la soirée d’ouverture du prochain congrès canadien de neuroscience, le 24 mai 2015 à Vancouver, Colombie-Britannique.

Les recherches du Dr Michael Gordon éclairent les processus sous-jacents deux des décisions les plus importantes que nous prenons à tous les jours: quoi manger, et en quelle quantité.  Le Dr Gordon étudie cette question importante et complexe chez la mouche à fruits, Drosophila melanogaster, qui a un système nerveux relativement simple, avec un million de fois moins de neurones que le nôtre, mais qui affiche un ensemble complexe de comportements en réponse à des signaux alimentaires. Il a grandement contribué à notre compréhension des circuits neuronaux par lesquels les réponses gustatives et les préférences alimentaires sont encodées.

En utilisant le cerveau de la mouche comme modèle, le laboratoire Gordon combine la génétique moléculaire avec des techniques optiques et électrophysiologiques pour cartographier les circuits du goût, pour sonder comment ces circuits codent l’information, et pour démêler leur impact sur l’alimentation. Ces études contribuent à notre compréhension de la façon dont le cerveau traduit l’information sensorielle en comportement.

Les travaux du Dr Gordon ont montré que les préférences alimentaires, qui sont initialement basées sur le goût, évoluent avec l’expérience, et en fonction de l’état physiologique de l’animal.  Ces études suggèrent qu’en plus de détecter le goût des aliments, comme la douceur ou l’amertume, les mouches ont également un mécanisme pour détecter leur contenu calorique, et que ce mécanisme pourrait expliquer les préférences alimentaires à long terme.

Plus récemment, l’équipe du Dr Gordon a découvert un mécanisme neuronal utilisé par le cerveau de la mouche pour intégrer les effets opposés des saveurs sucrées et amères. Des informations provenant de plusieurs signaux sensoriels, l’état physiologique et l’expérience des animaux contribuent ainsi ensemble à guider les décisions d’alimentation.

La liste des publications du Dr Gordon démontre l’importance de ses contributions à la recherche, et il est particulièrement impressionnant de constater sa productivité dans les quatre courtes années depuis qu’il s’est établi comme chercheur indépendant à l’Université de la Colombie-Britannique. Ses recherches récentes ont été publiés dans des revues prestigieuses telles que Nature Communications (2015), Current Biology (2014), Neuron (2014, 2013), et The Journal of Neuroscience (2012). Les contributions du Dr Gordon, qui comprennent des publications antérieures dans Neuron en 2009 et Nature en 2005, ont eu un impact significatif et sont fortement citées, démontrant sa position de leader dans le domaine du contôle de l’alimentation.

De plus, le Dr Gordon est un membre très apprécié du département de zoologie de l’Université de la Colombie-Britannique. Son implication importante dans l’enseignement et la supervision d’étudiants  de premier cycle et des cycles supérieurs témoignent de son importance dans le département.

L’Association canadienne des neurosciences tient à remercier le Dr Vanessa Auld, professeure à l’Université de la Colombie-Britannique, et le Dr Tim O’Connor, professeur et président du programme d’études supérieures en neurosciences à l’Université de la Colombie-Britannique, d’avoir proposé la candidature de Michael Gordon pour ce prix .

Le  Dr Michael Gordon s’est imposé comme un jeune scientifique exceptionnel et une étoile montante en neurosciences au Canada en un très court laps de temps comme chercheur indépendant. Nous sommes très fiers de lui présenter le Prix du jeune chercheur de l’ACN 2015.

Publications choisies

LeDue EE, Chen YC, Jung AY, Dahanukar A, Gordon MD. Pharyngeal sense organs drive robust sugar consumption in Drosophila. Nat Commun. 2015 Mar 25;6:6667. doi: 10.1038/ncomms7667.

Chu B, Chui V, Mann K, Gordon MD. Presynaptic gain control drives sweet and bitter taste integration in Drosophila. Curr Biol. 2014 Sep 8;24(17):1978-84. doi: 10.1016/j.cub.2014.07.020.

Pool AH, Kvello P, Mann K, Cheung SK, Gordon MD, Wang L, Scott K. Four GABAergic interneurons impose feeding restraint in Drosophila. Neuron. 2014 Jul 2;83(1):164-77. doi: 10.1016/j.neuron.2014.05.006.

Mann K, Gordon MD, Scott K. A pair of interneurons influences the choice between feeding and locomotion in Drosophila. Neuron. 2013 Aug 21;79(4):754-65. doi: 10.1016/j.neuron.2013.06.018.

Stafford JW, Lynd KM, Jung AY, Gordon MD. Integration of taste and calorie sensing in Drosophila. J Neurosci. 2012 Oct 17;32(42):14767-74. doi: 10.1523/JNEUROSCI.1887-12.2012.

Gordon MD, Scott K. Motor control in a Drosophila taste circuit. Neuron. 2009  Feb 12;61(3):373-84. doi: 10.1016/j.neuron.2008.12.033.

Yang CH, Rumpf S, Xiang Y, Gordon MD, Song W, Jan LY, Jan YN. Control of the postmating behavioral switch in Drosophila females by internal sensory neurons. Neuron. 2009 Feb 26;61(4):519-26. doi: 10.1016/j.neuron.2008.12.021.

Gordon MD, Dionne MS, Schneider DS, Nusse R. WntD is a feedback inhibitor of Dorsal/NF-kappaB in Drosophila development and immunity. Nature. 2005 Sep 29;437(7059):746-9. Epub 2005 Aug 17.

 

Plus d’information

Pour plus d’information au sujet du Dr Gordon et de sa recherche, veuillez visiter son site web:

http://www.zoology.ubc.ca/~gordon/Gordon_Lab_-_Home.html

 

À propos du Prix du jeune chercheur de l’ACN

Le prix du Jeune chercheur de l’ACN est remis annuellement depuis 2011 et  vise à souligner les réalisations remarquables d’un jeune chercheur en neurosciences en début de carrière. Les candidatures sont soumises par des neuroscientifiques membres de l’Association canadienne des neurosciences, et les gagnants sont choisis par le comité des nominations de l’ACN.