Jonathan Dostrovsky membre honoraire

Dr. Jonathan Dostrovsky

Dr. Jonathan Dostrovsky

Jonathan Dostrovsky, PhD

Le Dr Jonathan Dostrovsky a obtenu un baccalauréat du Israel Institute of Technology en 1969. Il a poursuivi ses études au Royaume-Uni où il a obtenu une maîtrise en 1971, en travaillant avec le Dr Jonathan O’Keefe au University College de Londres. Durant ces années, ils découvrirent que les cellules pyramidales de l’hippocampe déclenchaient un signal dépendant de la localisation exacte de l’animal dans l’espace, et ces cellules furent nommées “place cells” («cellule de localisation»). La découverte de ces cellules a ouvert un nouveau champs de recherche, et l’article scientifique relatant cette découverte a été cité plus de 2000 fois, et fait partie de tous les livres de référence sur la navigation spatiale et les fonctions de l’hippocampe.

Le Dr Dostrovsky a ensuite déménagé à Toronto pour obtenir son doctorat. À partir de ce moment, l’université de Toronto devint son lieu de travail et il a gravi les échelons pour devenir professeur titulaire en 1989. Il est présentement professeur émérite au département de physiologie.

Durant toute sa carrière, le Dr Dostrovsky a fait des découvertes majeures qui ont amélioré notre compréhension des bases neurophysiologiques de la perception de la douleur, du mouvement, des désordres du mouvement et du traitement de l’information somatosensorielle. La marque distinctive de ces études est la combinaison élégante d’expériences effectuées avec différents modèles animaux et de données obtenues chez des humains. Les recherches du Dr Dostrovsky ont permis de mieux comprendre comment les signaux nocifs sont interprétés dans le thalamus chez les humains et dans un modèle d’allodynie chez le rat. Dans un article publié dans la revue Nature, le Dr Dostrovsky a montré comment les réseaux thalamiques pouvaient contribuer au phénomène de membre fantôme chez les amputés. Il a aussi étudié cette question dans des modèles animaux, chez lesquelles une plasticité de la carte sensorielle des réseaux thalamique fut démontrée après le blocage des signaux provenant des pattes arrière. Dans une série d’études élégantes, il a mis en lumière la relation entre les désordres du mouvement et une altération de l’activité thalamique oscillatoire. Ces études ont contribué significativement à notre compréhension actuelle du transfert d’information physiologique et pathologique dans le réseau somatosensoriel.

Le Dr Dostrovsky a joué un rôle important pour l’Association Canadiennes des Neurosciences, ayant été, entre autres, président de l’association en 2005-2007, et président du comité organisateur du premier congrès canadien des neurosciences en 2007.

Distinctions:

1974-1977 Bourse post-doctorale du Conseil de Recherche Médicale du Canada

2005 Prix de la carrière distinguée, Société canadienne de la douleur

2008 Prix du leadership Brain Bee

2011 Instauration de la bourse annuelle UTNP Dostrovsky Travel Award

2012 Membre honoraire de l’IASP

2012 Membre honoraire de NeuPSIG

Publications marquantes:

O’Keefe, J. and Dostrovsky, J. (1971). The hippocampus as a spatial map. Preliminary evidence from unit activity in the freely moving rat. Brain Res. 34, 17175.

Davis, K.D., Kiss, Z.H.T., Luo, L, Tasker, R., Lozano, A.M. and Dostrovsky, J.O., (1998) Phantom sensations generated by thalamic microstimulation, Nature 391: 385-387.

Parker, J.L., Wood, M.L. and Dostrovsky, J.O. (1998) A focal zone of thalamic plasticity. J. Neurosci 18 (1): 548558.

Levy R, Ashby P, Hutchison WD, Lang AE, Lozano AM, Dostrovsky JO. Dependence of subthalamic nucleus oscillations on movement and dopamine in Parkinson’s disease. Brain. 2002 Jun;125(Pt 6):1196-1209.

Davis, K.D., Kiss, Z.H.T., Tasker, R.R., and Dostrovsky, J.O. (1996) Thalamic stimulation-evoked sensations in chronic pain patients and in non-pain (movement disorder) patients. J. Neurophysiology 75: 1026-1037.

Sherman, S.E., Luo, L. and Dostrovsky, J.O. (1997) Altered receptive fields and sensory modalities of rat VPL thalamic neurons during spinal strychnine-induced allodynia . J. Neurophysiology 78;2296-2308, 1997.

Levy R, Hutchison WD, Lozano AM and Dostrovsky JO. (2000) High frequency synchronization of neuronal activity in the subthalamic nucleus of parkinsonian patients with limb tremor. J. Neuroscience Oct 15;20(20):7766-75.